Cela m’est tombé dessus quand j’étais étudiant à Paris…
Un ami m’invite à faire du 420 avec lui à St Quentin en Yvelines, l’année d’après je faisais un stage aux Glénans.
J’ai ensuite été bénévole sur "mousquetaires" à la base de l’ile d’Arz des Glénans dans le golfe du morbihan.
Mon premier bateau , était évidemment un 420, , avec lequel j’ai fait le tour de l’ile de Ré en 4 jours en campant sur les plages.
Il est allé aussi au Portugal derrière ma 2CV, en Algarve, en 1973…
Bon d’accord, je suis trahi !!! J’ai 58 ans, mais aux âmes nées modestes, la valeur peut attendre le nombre des années.
A la fin de mes études d’infirmier (il faut trouver un boulot qui permette de naviguer),j’ai acheté mon premier croiseur: un Dufour, comme moi, un sylphe de 6.20m. Il nous a bien baladé et j’ai commencé à faire des régates "vespérales" pour voir.

Le goût était pris et j’ai fait le choix d’un first 25 qui à son époque (1981) était adapté aux régates locales.
Ah! c’est vrai qu’il avait un nom "stupéfiant" qui ne m’a pas toujours aidé avec les douaniers qui ont un humour… "décalé"  : Marie-Rouana !

Le choix de vie :infirmier libéral s’est imposé à moi après avoir hésité à faire la formation de chef de base aux Glénans: le meilleur moyen de voir partir les autres s’amuser et de perdre le plaisir de la passion initiale.
Bon ! voilà le tableau qui nous amène à "Passavant des sirènes", en passant par: Danaïde: un feeling 850 racing , puis un First classe 8(tempête de joie) avec lequel nous avons "fait le circuit":National, Européen, Spi Ouest-France.

J’ai fini par comprendre qu’entre un bon amateur et un professionnel, il restera toujours une différence qui est faite d’un peu de talent et de beaucoup de temps sur l’eau.
Alors, je reprends un feeling 850 (Egrégore), pour la croisière et les régates locales.

En 2002, je l’ai remplacé par un superbe Sprint 108 (Pandora): 10.80m, très pointu mais difficile à faire gagner à cause d’un "rating"(sorte de handicap ) peu favorable.
Je suis allé en solitaire en Bilbao avec et nous l’avons remonté pendant l’été 2004.


Il a fallut le vendre pour pouvoir faire des travaux dans notre maison de La Chapelle de Mordreuc près de la Rance.

Passons par un Surprise (Dragon-Fly) un bateau très agréable à barrer mais un peu inconfortable pour la croisière…
Vendu en décembre 2008, il n’y a pas eu un jour de répit pendant cet hiver.
Internet a tourné à plein régime, Allemagne, Hollande, Belgique et Grande-Bretagne, jusqu’à ce plan Rob Humfrey qui se trouvait dans la rivière de Teignmouth, près de Dartmouth en "Perfide Albion".
Son histoire commence de manière mouvementée, le 3 mars 2009 par une traversée épique: neige le matin en arrivant, tempête le lendemain et donc déjà du sport pour faire Teignmouth/Dartmouth et plus le choix le lendemain: il fallait traverser avec un bon force 7, mais 3/4 arrière, gage de surfs sympathiques.
Nous avons traversé la Manche, Marc et moi en moins de 11 heures, jusqu’à Guernesey.
Nous étions en pleine CRISE !!!!Presque pas de porte-conteneurs sur le "rail" et personne mais personne au RED ONION à Guernesey.
Bref, il était préférable de mettre le cap sur St Malo et "CHANCER OF SPIDE ISLAND" deviendra "PASSAVANT DES SIRENES"